Back to Blogs

L’absence de nouvelles est-elle une bonne nouvelle? Comment contrôler le doomscrolling

​Dans le monde hyperconnecté d’aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous cacher de l’actualité. Elle vous attend partout, dès que vous vous connectez à Internet ou que vous allumez la télévision ou la radio. À moins que vous ne soyez un ermite vivant dans une cabane dans les bois, nous sommes tous, à un degré plus ou moins important, victimes des informations diffusées 24 heures sur 24. Cette situation peut rapidement dégénérer en «doomscrolling», c’est-à-dire en une consommation constante de toujours plus de mauvaises nouvelles, qui vous laisse mentalement épuisé et complètement dépassé. Dans cet article, nous examinons des moyens simples de trouver un meilleur équilibre et une force intérieure, même dans les jours les plus troublés.

Prendre du recul sur les situations qui échappent à votre contrôle

Les psychologues affirment qu’il est tout à fait normal de paniquer, de perdre le contrôle de soi et d’éprouver un sentiment de tristesse face aux événements qui se produisent dans le monde qui nous entoure. Mais lorsqu’ils vous empêchent de fonctionner dans votre propre vie, vous devez chercher des moyens de gérer ces sentiments plus efficacement. L’une des questions les plus simples à poser est la suivante: que puis-je faire pour changer ou influencer cette situation? Parfois, la réponse à cette grande question est «rien». La première partie pour gérer une implication trop importante dans les nouvelles négatives, c’est d’accepter ce fait, déjà, et de vous permettre de vous libérer d’une partie de la culpabilité qui peut aller de pair avec le doomscrolling.

Reconnectez votre cerveau

Notre cerveau peut rapidement devenir dépendant des mauvaises nouvelles ou des nouvelles effrayantes. Il est important de limiter les activités liées à ce type de nouvelles et de veiller à consacrer du temps à d’autres activités plus positives. Vous pouvez peut-être entreprendre ce projet d’amélioration de la maison dont vous parlez depuis des mois, commencer un nouveau programme d’exercices, faire du bénévolat ou passer du temps avec votre famille, vos amis ou vos animaux domestiques. L’activité peut être n’importe quoi, mais elle doit vous éloigner des écrans et des fils d’actualité. Cela ne signifie pas que vous devez abandonner toute consommation d’informations, mais vous devez équilibrer votre temps pour favoriser des activités plus positives.

Fixez des limites en ligne

Combien de temps passez-vous sur votre téléphone chaque jour? Vraiment? La dépendance au téléphone est réelle et elle touche plus de personnes que nous ne le pensons. Fixez des limites, utilisez des applications de productivité en ligne, mettez votre téléphone dans un tiroir à certains moments, faites ce que vous devez faire pour donner à votre cerveau un peu de répit. N’oubliez pas que le fait d’être connecté à tout et à tous, tout le temps, est un phénomène très récent et pas particulièrement sain. Limiter le temps passé devant un écran peut nous aider à nous sentir plus calmes, plus heureux et plus productifs.

Restez calme, accrochez-vous, et posez votre téléphone. Peut-être que cela devrait être notre mantra pour les années 2020...