Back to Blogs
Blog Img

​Les employés boomerang : l'art de revenir

Les entreprises du monde entier et de presque tous les secteurs connaissent une grave pénurie de talents. Deux tiers des professionnels des RH déclarent accueillir à nouveau des personnes qui avaient quitté l'entreprise auparavant. Et, dans la plupart des cas, ce retour sur un poste ou dans une organisation familière est une réussite. Ces employés boomerang reviennent pour un grand nombre de raisons. Peut-être qu'une nouvelle entreprise n'a pas tenu ses promesses, qu'un ancien employeur ne pouvait pas remplacer leurs compétences et les a incités à revenir en leur offrant un meilleur salaire ou de meilleurs avantages, ou encore que la culture et les valeurs de l'entreprise qu'ils ont quittée leur manquent réellement.

Qu'est-ce qui peut mal tourner ?

Bien sûr, toutes les personnes qui souhaitent revenir en "boomerang" ne conviennent pas forcément. Si un départ a été particulièrement difficile ou acrimonieux, il peut tout simplement être une mauvaise idée pour toutes les personnes concernées. Parfois, il est impossible pour un employé de retrouver ce qu'il aimait sur un poste ou dans une entreprise parce que celle-ci a changé ou évolué dans une autre direction. Revenir en arrière pour de mauvaises raisons peut simplement conduire à un autre départ dans un avenir proche. Mais si un patron ou une situation toxique a été éliminé ou si un employé peut apporter des compétences ou des idées précieuses, un départ difficile peut toujours avoir une issue positive.

Que disent les experts ?

De nombreux professionnels des RH donnent la priorité aux personnes qui ont déjà fait partie de leur organisation et considèrent que les "retours" apportent de grands avantages. Ces employés boomerang ont déjà une connaissance approfondie de la culture et des valeurs de l'entreprise, peuvent s'adapter aux postes plus rapidement que les nouveaux venus et sont souvent plus susceptibles de rester à long terme après avoir réalisé que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs. Cependant, il est très important de s'attaquer aux raisons pour lesquelles un employé est parti précédemment et de s'assurer que ces problèmes ou défis ont été résolus. Si vous ne comprenez pas pourquoi une personne a quitté votre entreprise, vous risquez de revivre cette expérience dans quelques mois. Certaines organisations invitent même activement les talents à revenir et, compte tenu de la grave pénurie de talents qui touche toutes les entreprises, il semble que cette tendance soit appelée à se développer. Les retours les plus efficaces se font lors d’accords mutuels qui permettent de trouver un équilibre entre les valeurs de l'entreprise et les attentes des employés.

Que disent les employés boomerang ?

Voici comment certains employés boomerang décrivent leur expérience :

"Je travaillais trop et je n'avais pas l'impression que mon travail était apprécié. Un ancien collègue a organisé un entretien chez le concurrent de mon entreprise et, après une première discussion, j'ai décidé de changer d'emploi, car tout semblait "mieux" que dans mon entreprise. J'ai parlé à mon patron et je lui ai dit que j'étais fatiguée et que j'avais besoin d'un changement pour trouver le vrai moi, pour trouver un but dans ce que je faisais. Lors de mon pot de départ, mon patron m'a dit : "Revenez, nous vous attendrons". Je suis revenu après 6 mois. Personne n'a dit un mot. J'ai obtenu un poste plus élevé et un meilleur salaire. C'était une expérience formidable, et maintenant je suis très fidèle à mon entreprise"
(J., industrie de la finance)

"J'avais une patronne toxique - elle était célibataire, sans famille, sans enfants et elle ne comprenait tout simplement pas les gens qui ont une famille et des enfants, sa seule passion était de faire plaisir à son patron et elle aurait marché sur des cadavres pour y arriver. Pendant de nombreuses années, j'ai travaillé avec une personne complètement différente - équilibrée et sage - mais elle est partie et, après quelque temps, je l'ai suivie. Mais cette nouvelle entreprise voulait mettre en place une nouvelle structure et a supprimé mon poste après seulement 3 mois. J'étais désespérée lorsque mon collègue de mon précédent emploi m'a appelée pour me dire que la dame toxique était partie. J'ai postulé pour son poste et je l'ai obtenu ! Et après quelques mois, j'ai réussi à faire revenir dans l'entreprise deux autres collègues qui étaient partis en même temps que moi pour les mêmes raisons. Maintenant, nous sommes une grande équipe dans une bonne entreprise !"
(A., Marketing)

Revenir ou ne pas revenir ?

Les valeurs personnelles et professionnelles sont plus importantes que jamais. Et les gens construisent leur carrière de manière différente, en recherchant un éventail d'expériences plutôt qu'un parcours professionnel linéaire. Ils peuvent demander plus mais sont souvent prêts à apporter plus à l'entreprise qu'ils soutiennent en retour. Pour les employeurs comme pour les employés, cette relation circulaire peut offrir une occasion précieuse de réfléchir, d'apprendre et de se développer - parfois, un pas en arrière peut vraiment ressembler à un bond en avant.

Êtes-vous prêt à revenir en tant qu'employé ?

Êtes-vous prêt à accueillir à nouveau en tant qu’employeur ?